Le Livraire

Carnet de lecture

Roses à crédit – Elsa Triolet

Résumé
Paru en 1959, ce livre raconte l’histoire de Martine, « martine-perdue-dans-les-bois », née dans les années trente, dans une cabane sordide près d’une forêt de l’Oise. Le confort moderne, les meubles à crédits et les artifices seront ses seuls idéaux et les salons de beautés et de manucure le symbole de la réussite. L’acquisition de toutes ces merveilles est la seule chose qui motive Martine, Martine qui achète à crédits, et qui peu à peu s’enfonce dans une spirale infernale. Daniel Donnelle, son amour d’enfance, devenu son mari s’éloigne de plus en plus d’elle, issu d’une famille de rosiériste, il a d’autres rêves, d’autres aspirations et ne comprend plus sa « martine-perdue-dans-les-bois. » Leur mariage sera un échec, et les rêves de Martine s’écrouleront.

Mon avis
Encore un livre découvert dans un cadre scolaire : Roses à Crédit était une lecture imposée par ma prof de français en seconde. Une de ces surprises magistrale et terriblement belle qui marque, de ces livres que l’on relit encore plusieurs années après en se disant que les cours de français n’auront pas toujours été une suite de platitude dans la sélection des textes obligatoires. J’y décèle aujourd’hui comme un parfum implicite, discret, de mise en garde. J’ai tendance à penser – mais je me trompe peut-être – que ce genre de livre a plus d’impact sur des adolescents sur-sollicités par la publicité que n’importe quel livre de philosophie parlant de la course à la possession et de la vacuité des biens matériels.

C’est un roman qui peut s’avérer déprimant à lire, tristement actuelle. Dès le début, on sait que l’histoire finira mal. On assiste impuissant à la longue et inexorable de chute de Martine, qui se raccroche désespérément à ses chimères. La langue est simple, fluide, belle. La lecture est aisée, mais la narration n’est ni simpliste ni bêtifiante.

Roses à Crédit est le premier volet d’une trilogie comportant également Luna Park et L’âme. Les trois volumes ne sont pas directement liés entre eux et peuvent être lus séparément. Suite à ma lecture de Roses à crédit, j’avais acheté et lu Luna Park, qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.

Un petit édit, destiné aux élèves qui ont ce livre à lire dans le cadre des cours : plutôt que de perdre votre temps à chercher sur internet un résumé, lisez les livres que l’on vous donne à lire. Et quand d’aventures vous tombez sur un résumé, ne croyez pas avoir déniché la perle rare, les professeurs aussi utilisent internet, et eux aussi savent faire des recherches…

Acheter Roses à crédit

10 réponses à “Roses à crédit – Elsa Triolet

  1. Jean Hemard dimanche 17 mai 2009 à 16:21

    Maleureusement la lecture peut etre toujours attractive mais le commun des mortelle ou plutot les eleve tel que moi pensont que les interogation sur les livres sont obselete car il suffit que le livre ne soit pas notre genre et nous nous retrouvons dans un chaos le jour de l intero je pense que les controles nous braque contre la lecture car on lit car on va etre noter et plus pour le plaisir de lire c’est ce qui petit a petit je suis en train de ressentir dans mon esprit et dans mon entourage. Esperons que adulte ses livres auront un interet pour moi.

  2. Le Livraire dimanche 17 mai 2009 à 20:07

    Il est vrai qu’à partir du moment où la lecture est un pensum, en profiter pleinement devient difficile. Pendant mes études de lettres, j’avais pris toute une partie de la littérature dite « classique » en grippe, et je profitais de mes loisirs pour dévorer toutes sortes de livres fantastiques qui n’avaient pas leurs lettres de noblesse auprès de l’université.
    Finalement, ce sentiment de rejet est passé une fois mes études terminées.

    J’espère qu’il en sera de même pour vous et pour votre entourage, quelques soient vos goûts en la matière. Et bon courage pour vos contrôles. ;-)

  3. Pingback: Pour une vie plus douce – Philippe Routier « Le Livraire

  4. Alexis samedi 7 novembre 2009 à 10:36

    vous auriez un résumé chapitre par chapitre svp ???

  5. Татьяна mardi 8 décembre 2009 à 00:05

    vous auriez un resume chapitre par chapitre svp ???
    je suis aussi en necessaire de cela!!!!

  6. Le Livraire mardi 8 décembre 2009 à 14:52

    Je suis navrée, mais il n’y a pas et il n’y aura pas de résumé chapitre par chapitre de Roses à crédits, Le Livraire n’étant pas un site destiné aux scolaires.

  7. Camille dimanche 17 janvier 2010 à 21:48

    J`ai egalement etudie des extraits de ce livre en classe de seconde. Jai retrouve le livre aujourdhui chez un bouquiniste et je lai achete, jaime beaucoup!

  8. Saleanndre mercredi 8 septembre 2010 à 20:08

    Bonsoir!
    Je suis heureuse de trouver un avis aussi positif sur ce roman, mais également de voir que des lectures imposées peuvent laisser de bons souvenirs. Je n’aurais pas eu idée de proposer un tel roman à des élèves – pensant que, peut-être, et à tord, il était un peu trop léger- mais votre article me donne le goût de le faire (un jour!).
    Je vais continuer de faire le tour de votre blog, qui me semble des plus intéressants!

  9. Pingback: 3 ans ! « Le Livraire

  10. XXXX jeudi 1 septembre 2011 à 11:52

    Merci pour votre commentaire d’un grand intérêt [envoyé depuis l’adresse e-mail nadal@hotmail.fr]. Votre IP 78.230.12.150 [Lyon] a été enregistrée. Have a nice day !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :