Le Livraire

Carnet de lecture

Livres d’enfants d’hier à aujourd’hui

Babar, Harry Potter et Compagnie – Livres d’enfants d’hier et d’aujourd’hui

Du 14 octobre 2008 au 11 avril 2009

BnF – Site François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, Paris XIIIe
Grande Galerie

Entrée : 7 € / Tarif réduit : 5€


Au départ simple reformatage de livres destinés aux adultes, la littérature jeunesse s’est adaptée au fil des époques pour mieux s’adresser à son public, les enfants d’âge divers, mais aussi les adolescents et les touts-petits, de 0 à 3 ans.

Les livres les plus anciens présentés à l’exposition datent de la fin du XVIème siècle, recueils de fables, ouvrages bilingues (latin-français) et les parmi les plus récents, on trouve Harry Potter, mais aussi des livres pour adolescents, section hybride de la littérature enfantine, qui n’est apparue que beaucoup plus tardivement et propose des histoires touchant à tous les questionnements, les évolutions, les difficultés et les émois, notamment amoureux, que cette période amène.

Le parcours se décompose en trois parties, figurées par des couleurs et des traces d’animaux pour en suivre le cheminement :

1/ L’enfant et la découverte du livre
(bleu ; des pattes de loup)

2/ L’enfant, explorateur des univers du livre
(vert ; des sabots de sanglier)

3/ Petits adultes, grands enfants et écrans magiques
(orange ; des pattes de grenouille)

Au centre, se trouve une galerie de personnages célèbres de la littérature enfantine et leurs présentations : Alice au pays des merveilles, Rémi (Sans Famille), Babar, Martine…
Une introduction et des entretiens filmés et une frise chronologique complètent l’exposition.

En plus de la littérature enfantine « classique » j’ai trouvé appréciable de pouvoir découvrir des ouvrages destinés aux aveugles : livres jeunesse en braille, mais aussi livres d’images tactile, véritables ateliers d’éveil pour les sens. L’exposition est très intéressante, ses panoramas sont intéressants et les ouvrages présentés illustrent bien cette évolution des mentalités et de la place de l’enfant. C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai retrouvé certains classiques ayant fait mon bonheur durant mes jeunes années, et que j’ai découvert des ouvrages « rares » destinés aux enfants : tirages limités ou encore, illustrations particulière, comme cet exemplaire des Malheurs de Sophie, illustré par Vieira da Silva. Offrant le livre à une petite fille de son entourage, elle colla ses propres illustrations par-dessus celles que le livre comportait.

Quelques bémols cependant : il n’y a pas de chaises devant les diaporamas, ce qui peut gêner certaines personnes, j’aurai également souhaité une certaine mise en valeurs de classique de la littérature jeunesse, pas forcément quelque chose de très pointu, mais une ou deux anecdotes intéressantes qui seraient susceptibles d’intéresser les petits et les grands. Enfin, si la mention de Babar dans le titre de l’exposition est justifiée, celle de Harry Potter est un peu abusée, car il n’y est fait que très brièvement mention, ca n’était pas grave en soi puisque je n’y allais pas pour ça, mais si des gens viennent dans cette optique ils pourraient être déçus.

Visiter l’exposition en ligne


Share

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :