Le Livraire

Carnet de lecture

Et qu’advienne le chaos – Hadrien Klent

Attila
ISBN : 978-2-917084-18-2

etquadviennelechaosQuatrième de couverture :
Une découverte scientifique aussi révolutionnaire que la théorie de la relativité.
Un chercheur misanthrope qui voudrait être le dernier des hommes. Un psychanalyste qui lèche les choses pour vérifier qu’elles existent. Un tueur à gages qui pratique le relativisme culturel. Une Mexicaine prise au piège de ses yeux. Un dentiste qui raffole des mâchoires de Staline. Un magicien qui s’évapore. Et un couple improvisé qui, dans ce chaos naissant, va tenter de sauver l’humanité. Dans une tension cinématographique, Et qu’advienne le chaos multiplie les rythmes et les histoires.

Mon avis :
Derrière une quatrième de couverture qui peut s’avérer déconcertante, se cache un roman entraînant, à mi-chemin entre la science-fiction et le policier (si tant est qu’il faille absolument classer les livres).

L’histoire est écrite avec un style précis et nerveux où chaque détail a son importance, agissant  comme des didascalies, alternant une multitude de volets aux époques, personnages et lieux distincts.
Si l’intrigue en elle-même peut être réduite à une équation très simple : un homme veut éliminer tous les autres, qui va l’en empêcher ? tout le brio de ce roman repose sur cette surprenante théorie scientifique brillamment développée au fil des pages (la théorie des calques) et sur le subtil traitement des personnages et de leurs sentiments. Loin de cette mode qui consiste à utiliser une fin ouverte et à laisser le lecteur imaginer la fin qu’il désire, Hadrien Klent va jusqu’au bout de ses théories et dénoue toutes les tensions qui sont venues s’ajouter les unes aux autres (même s’il est vrai qu’on aimerait en savoir un peu plus sur le devenir de certains personnages).

On peut éventuellement lui reprocher l’utilisation d’un fameux couple qui, hop miraculeusement se forme et veut sauver le monde, mais en même temps à mes yeux, le propre d’un roman n’est pas de nous présenter quelque chose qui soit la copie conforme du quotidien, et en tant que lecteur, on peut accepter de partir d’une réalité  R pour arriver à une réalité de  fiction, c’est-à-dire quelque chose comme R+1. L’important n’étant pas vraiment la formation ex-nihilo de ce couple, mais plutôt le fait qu’il agisse avec cohésion par rapport à l’histoire, ce qui est le cas.

En parallèle avec cette mort annoncée de l’humanité, la pièce de Shakespeare Timon d’Athènes résonne comme un écho. Régulièrement citée en exergue des différentes parties du roman et au cours de certains dialogues, la pièce raconte le destin de Timon, riche athénien qui organise de fastueux banquets pour ses amis jusqu’au jour où, ruiné, il les voit se détourner de lui. Il se retire alors à l’écart du monde et devient profondément misanthrope.

Roman à l’intrigue prenante et à l’écriture vive, Et qu’advienne le chaos est un livre étonnant.

Share

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :