Le Livraire

Carnet de lecture

Archives de Catégorie: Autres

2011

Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2011, et entre autres, plein de lectures studieuses, amusantes, épanouissantes, curieuses, étranges, inattendues, plaisantes… (rayer la mention inutile).

 
blfmsource : http://weyoume.tumblr.com/

 

Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE

Il y a la littérature, les livres… Et puis, parfois, au-dessus de tout cela, des nouvelles qui nous soulèvent le cœur. Alors, pour une fois, je poste sur ce blog autre chose qu’une chronique de livre ou qu’un poème.

L’industrie pharmaceutique est en train de réussir en Europe ce qu’elle a déjà réussit aux États-Unis et au Canada. Aux États-Unis, il deviendrait illégal de faire pousser ses propres légumes pour les consommer. Au Canada, la Bill C-51, passée en 2008 criminalise l’usage des plantes médicinales, y compris un pauvre plan de romarin destiné à un usage culinaire. Dans la pratique, il semblerait qu’elle ne soit pas appliquée, mais le passage d’une telle loi est révoltant. Elle permet, par exemple, la perquisition d’une maison sans mandats pour s’assurer qu’il n’y ait pas de plantes médicinales/aromatiques. Le simple fait d’en vendre peut vous coûter une amende de 5 millions de dollars et 2 ans de prison.

Voilà ce qui nous attends.

Lire des romans – Walter Benjamin

Reprise des chroniques en douceur avec cet extrait glané au cours des nombreuses lectures et découvertes de ce mois de juillet.

Tous les livres ne se lisent pas de la même façon. Les romans, par exemple, sont faits pour êtres dévorés. Les lire est une volupté d’incorporation. Ce n’est pas de l’empathie. Le lecteur ne se met pas à la place du héros, il incorpore ce qui leur arrive. Mais la manière suggestive d’en rendre compte est la présentation appétissante d’un plat nourrissant qui arrive sur la table. Or il y a une nourriture crue de l’expérience — exactement comme il y a une nourriture crue de l’estomac —, c’est-à-dire : les expériences sur son propre corps. Mais l’art du roman, comme l’art de la cuisson, commence seulement au-delà du produit cru. Et combien y a-t-il de substances nutritives qui sont indigestes à l’état cru ! Combien, d’expériences vécues qu’il est conseillé de lire, et non d’avoir faites. Elles profitent à bien des gens qui sont allés à leur perte quand ils les ont rencontrées in nature. Bref, s’il existe une muse du roman — la dixième —, alors elle porte les emblèmes de la fée cuisinière. Elle titre le monde de son état de crudité pour lui restituer du comestible et en extraire son goût. En mangeant on peut lire à la rigueur le journal. Mais jamais un roman. Ce sont des tâches qui entrent en conflit.

Walter Benjamin, Images de pensée, Christian Bourgois, coll. Détroits, 1998, page 252

Share

Le livre numérique épinglé

Celles et ceux qui se sont rendus au Salon du Livre de Paris ont peut-être aperçus ces affiches épinglant le livre numérique.

salon_bis

salon_livre_def

Photos personnelles, ne pas reproduire sans autorisation, merci.

Share

Salon du Livre de Paris 2010

Après de nombreux débats autour de son évolution (notamment autour du prix des stands), un décalage de date – initialement, il était prévu qu’il ait lieu du 19 au 24 mars – en raison de la proximité de la foire du Livre de Bologne. la trentième édition du Salon du Livre aura lieu du 26 au 31 mars, au Parc des Expositions, porte de Versailles.

Pour cette trentième édition, il n’y a pas de pays invité d’honneur comme c’était le cas ces dernières années, avec le Mexique en 2009 (Israël en 2008, L’Inde en 2007…) mais 90 auteurs invités.

Vous pouvez trouver toutes les infos pratiques sur le site web mis en place :
http://www.salondulivreparis.com/

Share