Le Livraire

Carnet de lecture

Archives de Tag: Les Moutons Electriques

L’épouse de bois – Terri Windling

Les Moutons Électriques
Traduit de l’anglais par Stéphan Lambadaris
ISBN : 978-2-9157-937-89
Titre original : The Wood Wife

Quatrième de couverture :
Maggie Black est écrivain, auteur d’études sur des poètes. Elle apprend qu’un de ses plus anciens correspondants, David Cooper, vient de mourir en lui laissant tous ses biens en héritage. Maggie décide d’aller s’installer dans l’ancienne maison de Cooper, pour enfin s’atteler à la rédaction d’une biographie du grand écrivain. Mais elle n’avait pas prévu que Cooper habitait en plein désert, dans les montagnes de l’Arizona (près de Tucson). Là, la vie n’a pas le même rythme qu’ailleurs. Les choses sont plus pures, les formes plus essentielles, les mystères plus profonds… Pourquoi Cooper est-il mort noyé dans un lit de rivière asséché ? Pourquoi des coyotes rôdent-ils autour de sa maison ? Qui est l’étrange fille- lapin qui s’abrite sous les grands cactus ? La magie de ces collines désertiques est puissante, Maggie Black devra prendre garde à ne pas y perdre la raison – ou la vie.

Mon avis :
Terri Windling est née en 1958 aux États-Unis. Après des études universitaires, elle arrive à New York avec l’idée de devenir dessinatrice avant de devenir éditrice et de contribuer à donner un nouveau souffle à la fantasy. Elle a partagé sa vie entre Tucson et l’Angleterre pendant une dizaine d’année. Depuis 2004, elle se consacre principalement à sa carrière d’écrivain et vit maintenant toute l’année dans un petit village du Dartmoor. Elle n’est pour ainsi dire pas connue en France où L’épouse de bois est sa première œuvre traduite.

Aux antipodes des clichés du genre, l’action de ce roman inclassable ne se déroule pas dans une forêt anglo-saxonne, mais nous emmène dans le désert de Tucson, au milieu des forêts de saguaros, ces cactus millénaires et des créosotes. Maggie Black apprend qu’un vieil ami épistolaire, qu’elle n’a jamais rencontré, lui a légué sa maison. Voyant là l’occasion de rédiger la biographie du vieux poète, elle laisse sur place amant hésitant et ex-mari collant pour aller s’enterrer dans l’Arizona.

Lire la suite

Semaine 38

• Lucien Jerphagnon, historien de la philosophie, est mort le 16 septembre à l’âge de 90 ans. Il avait été le professeur de Michel Onfray.

Amazon pourrait dévoiler sa nouvelle tablette le 28 septembre. Elle comprendra un écran couleur de 17,5cm (7 pouces) et tournera sous Android. Son prix s’élèverait à 250$, une offre très attractive par rapport aux prix du marché.

Gallimard remanie les couvertures de Harry Potter. Moins typées jeunesse, elles sont destinées à un public beaucoup plus large que la première version, illustrée par Jean-Claude Götting. Un coffret collector est également prévu. La sortie est prévue pour le 29 septembre.


• Delphine de Vigan et Jonathan Franzen favoris des librairies pour cette rentrée littéraire 2011.
C’est ce que révèle Livres Hebdo dans son palmarès de la rentrée.

•  Les Moutons Électriques ouvrent leur blog.

L’image de la semaine  :
Trouvée sur le site de Actualitté, Ode to a Bookstore Death est une sorte de récapitulatif de ce qui peut pousser un libraire (de Borders)  à bout.

Sources

* Actualitté
* Gallimard Jeunesse
* IDBoox
* Livres Hebdo

L’invité malvenu – Barbara Hambly

Traduit de l’anglais par Michelle Charrier
Les Moutons Electriques

Résumé :
Après six ans d’absence consacrés à étudier la magie, Kyra Peldyrin est de retour à la demeure familiale pour le mariage de sa jeune soeur, Alix. Elle doit à la fois affronter la colère de son père, qui n’a jamais accepté que la jeune femme choisisse l’étude de la magie plutôt que de lui succéder, mais surtout, ce qui menace sa soeur. Des rêves de plus en plus oppressant l’ont averti que sa soeur trouverait la mort lors de sa nuit de noce. Mais comment lutter contre un ennemi invisible dont ignore absolument tout ? Le temps presse, et Kyra devra braver plusieurs interdits fondamentaux pour mener à bien son enquête et lever la malédiction. Y parviendra-t-elle ?

Mon avis :
Une intrigue de base très simple (un personnage a une mission à remplir dans un temps limité sous peine d’échouer. Il va rencontrer des alliés pour l’aider, des obstacles qui le retarderont) mais brillamment mené. On plonge rapidement dans l’atmosphère renaissance de ce monde avec des descriptions vivantes et jamais ennuyeuses. L’intrigue tient en haleine, les indices ne se révèlent que par petit bout, de manière très cohérente sans qu’on s’y attende pour autant.
Subtilité est l’adjectif idéal pour résumer ce roman, que ce soit dans la psychologie des personnages ou dans le fonctionnement de la magie. On regrettera simplement une fin un peu rapide, bien qu’elle ait le mérite de ne pas être -trop- simpliste et convenue.

Un roman prenant et agréable à lire.

Share