Le Livraire

Carnet de lecture

Archives de Tag: Temporalité

L’écriture est un regard sur le passé

A moins qu’on décide d’écrire un roman d’anticipation, de science-fiction, l’écriture est un regard sur le passé. Au moins en littérature, tous les souvenirs précedant l’instant présent ne font-ils pas l’objet d’une réflexion ? Ne s’agit-il pas de mettre au jour un hier qui ruisselle dans l’aujourd’hui ? Pour savoir pourquoi je suis ici et maintenant, pour savoir ce que j’ai l’intention de faire ici et maintenant. Aujourd’hui va devenir hier pour couler dans demain. C’est ainsi que la littérature échappe au tarissement. C’est à l’histoire de classer et c’est à la société de définir. Plus on classe, plus se dissimule sous une apparence ordonnée une vérité qui vit au-delà de toute définition. La littérature surgit de la face cachée des classifications et des exégèses. De tout ce qui n’a pas été résolu. Elle permet, me dis-je, de libérer les choses des classements et des définitions et de les faire apparaître autrement, de manière à venir en aide aux pauvres gens qu’elles dissimulaient, à ceux qui vacillent. Il s’agirait donc de réintroduire un désordre. Même si cela revient à classer d’une autre façon. Devrais-je à présent retourner mes propos pour voir leur face cachée ?

Extrait de La Chambre solitaire, Kyong-suk Shin, traduit du coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batilliot

Share