Le Livraire

Carnet de lecture

Archives de Tag: Termes Littéraires

Synchise

Vient du grec confusion, avec, et, verser. (source : Littré)
La synchise (parfois écrite synchyse) est une figure syntaxique qui consiste à modifier l’ordre des propositions d’une phrase, la rendant ainsi difficile à comprendre, voir incompréhensible.

Raymond Queneau en fait usage dans son célèbre Exercices de style.

D’après le Gradus, la synchise en tant que demi-brouillage se rapporte davantage à l’hyperbate qu’à la synchise pure à proprement parler. La synchise proprement dite étant « un défaut qui consiste à rompre le déroulement syntaxique par des sortes de parenthèses qui laissent en suspens les constructions. » (source : Gradus, Les procédés littéraires, p.97)

Il est intéressant d’ajouter qu’en médecine, la synchise est un trouble de la vue entraîné par des coups reçus sur l’œil.

Share

Excipit

Au contraire de l’incipit, qui constitue les premiers paragraphes d’un ouvrage, l’excipit est formé des derniers paragraphes d’un récit, le clôturant. Il peut y avoir plusieurs sortes d’excipit, chacuns d’entre eux donnant une tonalité différente à la conclusion.

– l’excipit peut avoir une valeur morale ou philosophique, incitant à la réflexion ou à la méditation, comme c’est le cas par exemple, de certaines fables de La Fontaine.

– Il peut apporter des informations capitales et dénouer l’intrigue (conclusion d’une enquête par exemple), ou apporter une ultime tension, par exemple avec la mort d’un personnage.

– Enfin, il peut aussi ne rien révéler du tout et laisser le lecteur réfléchir lui-même à la conclusion qui lui semble plausible. Ce procédé est assez employé de nos jours, notamment dans le domaine du fantastique ou de l’horreur, Stephen King étant un spécialiste de ce genre d’excipit.

Un test de culture littéraire : il s’agit de rendre à chaque œuvre son excipit !

Captatio benevolentiae

Qu’est-ce que c’est ?

Sous ce terme barbare (même si c’est du latin), se cache un procédé littéraire tout simple : prier le lecteur de faire preuve de bienveillance envers le texte qu’il est en train de lire.

C’est à la base une formule oratoire, utilisée en rhétorique.

En pratique, cela donne quoi ?

Je n’ai pas d’exemples concrets à donner, je sais que le début des Aventures de Charles de Dassoucy commencent par une captatio, (si ma mémoire est bonne) mais c’est tout. Souvent, cela donne « soit indulgent avec moi, ami lecteur » ou quelque chose dans ce style.

Ekphrasis

e.jpg
L’ekphrasis (au pluriel ekphraseis) est une description d’une œuvre d’art, réelle ou fictive au sein d’un récit. La première ekphrasis est attribuée à Homère dans l’Iliade, avec la description du bouclier d’Achille.

Pour aller plus loin : l’article du Robert sur l’ekphrasis

[lettrine faite sous Illustrator]