Le Livraire

Carnet de lecture

American Gods – Neil Gaiman

Traduit de l’anglais par Michel Pagel

Prix Hugo, Nebula, Bram Stoker en 2002
Prix Locus du meilleur roman de fantasy en 2002
Prix Bob Morane du meilleur roman étranger en 2003

Résumé :
Ombre s’apprête à sortir de prison quand on lui annonce la mort de sa femme. Dans l’avion qui le ramène chez lui pour assister à son enterrement, il fait la connaissance d’un homme étrange qui dit se nommer Voyageur. Hors il se trouve que ce mystérieux Voyageur a un travail à proposer à Ombre. Mais quel genre de travail un arnaqueur borgne peut bien proposer à un taulard fraîchement sorti de prison ?

***

American Gods est un récit où se retrouve la plupart des dieux des grandes mythologies (amérindienne, grecque, slave, nordique, celtique, saxonne, africaine, égyptienne, hindoue…). Ces anciens dieux se retrouvent confrontés aux entités que notre monde moderne a élevé au statut de divinités : internet, les routes… Les États-Unis, pays jeune et artificiel, ne sont pas une terre d’accueil pour les anciens dieux qui ont inexorablement sombré dans l’oubli. Sont-ils définitivement condamnés à disparaître ou bien existe t’il encore quelque chose à faire ?

Mon avis :
Un livre magnifique, prenant, et très bien documenté sur toutes les mythologies et les divinités dont il est question tout au long du récit et des extraits de textes sacrés et fondateurs de ces mythologies sont d’ailleurs disséminés tout au long du texte.

Le début est un peu confus, de même que la fin. Il peut-être difficile d’entrer dans le livre, ne voyant pas immédiatement qu’est-ce qu’un détenu et sa sortie de prison viennent faire dans l’histoire. Le rythme du récit s’accélère par la suite. Le style est amusant, incisif, prenant, poignant par moment. Comme dit plus haut, on tombe de haut à la fin, bien que certains détails soient un peu trop flous à mon goût. Malgré ces quelques rares bémols, j’ai beaucoup aimé American Gods.
Mention spéciale à Voyageur et à Samantha, je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher la surprise de tous ceux qui liront cet article sans connaître le livre.

***

Pour finir, je ne résiste pas au plaisir de partager les premières lignes de la citation introduisant American Gods

 » Il est une question qui m’a toujours intrigué : qu’arrive-t-il aux êtres démoniaques quand les immigrants quittent leur patrie ? « 
Richard Dorson
Théorie du Folklore américain
Le Folklore Américain et l’Historien
(University of Chicago Press, 1971)

Share

3 réponses à “American Gods – Neil Gaiman

  1. praline vendredi 4 juillet 2008 à 16:28

    Au risque de me répéter, tes lectures sont souvent très tentantes et celle-ci particulièrement !

  2. Pingback: Blog-O-Book » American Gods

  3. Pingback: American Gods « Le Dino Bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :