Le Livraire

Carnet de lecture

Spirit Lake – Sylvie Brien

Scripto – Gallimard ( 2008 )
ISBN : 978-2070614431

spirit_lakeRésumé ( présentation de l’éditeur ) :
Québec, 13 mai 1915, Dans l’infirmerie ou camp de détention de Spirit Lake. Peter Gaganoyitch agonise sur un lit de camp. Il n’a que quatorze ans. Comment en est-il arrivé là ? Trois mois plus tôt, il débarquait au Canada, avec Iwan, son frère, et sa grand-mère adorée fuyant la guerre et l’Autriche-Hongrie. Ils pensaient atteindre un nouveau paradis… Comment un jeune garçon, interné au milieu d’un no man’s land de glace, utilise miraculeusement ses qualités humaines, son imagination. Et comprend que le bonheur se choisit chaque matin, au saut du lit, comme un vêtement. Un magnifique roman, une magistrale leçon de vie.

Mon avis :
J’attendais beaucoup de ce roman, qui s’annonçait très prometteur, et j’ai été assez déçue. La narration est divisée en deux : d’une part le récit de ce qui se passe à l’infirmerie, ce que Peter vit au jour le jour, la sensation de la mort imminente. De l’autre, tout ce qui s’est passé avant : la déclaration de la guerre, l’arrivée au Canada et l’internement au camp de Spirit Lake. Je n’ai pas vraiment accroché avec les éléments fantastiques de l’histoire, qui s’intègrent maladroitement à l’histoire, trop brouillons. Je reconnais que le livre est bien écrit, mais le style de l’auteur ne m’a pas spécialement plu, question de goût, je n’ai pas aimé.

En revanche, ce livre a le mérite de présenter une facette méconnue de l’histoire du Canada : l’internement des immigrants d’origines austro-hongroise ou ukrainienne, considérés comme des ennemis par le Canada, qui est à ce moment là une colonie de l’Angleterre. Le camp de Spirit Lake a vraiment existé. « Il ouvrit ses portes le 13 janvier 1915 et compta jusqu’à mille trois cent douze prisonniers. […] Ce camp de travail ferma ses portes le 28 janvier 1917. On y dénombra officiellement vingt-deux décès. »

A lire aussi :

– Une critique de Spirit Lake par Francesca.
Un article sur le camp de Spirit Lake et l’Abitibi.

Share

Une réponse à “Spirit Lake – Sylvie Brien

  1. alexandra vendredi 14 novembre 2008 à 16:03

    Bonjour Sylvie,

    je voudrais te dire bravo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :